Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

[Etude Assurance] Les Français et l’assurance de demain

[Etude Assurance] Les Français et l’assurance de demain

Alors que de nouveaux entrant sur le secteur de l’Assurance repensent les usages et bousculent les business models, l’enquête Mazars « Les Français et l’assurance de demain », réalisée avec OpinionWay, vient interroger les Français sur leur relation avec leur assureur, leurs attentes, les questionnent sur l’arrivée de l’intelligence artificielle et sur l’utilisation de leurs données personnelles.

Le conseiller « augmenté » par les outils numériques

 

Alors que les outils numériques prennent une place grandissante dans notre quotidien, les Français sont toujours véritablement attachés à la figure du conseiller en assurance et à l’entretien d’une relation interpersonnelle : 57% d’entre eux déclarent ne pas pouvoir se passer de conseiller pour souscrire un contrat.

Les outils numériques sont vécus comme une amélioration du service et non comme un substitut du conseiller. 30% des Français utilisent les sites Internet, 30% l’e-mail et seulement 7% les chatbots qui recueillent pour autant une large approbation : 82% s’en déclarent satisfaits, dont 25% très satisfaits.

Des attentes fortes en matière d’assurance à la demande

 

De façon générale, les Français sont satisfaits de leurs assurances pour les risques les plus fréquents car elles répondent à leurs besoins et usages.

Par ailleurs, les nouveaux services qui suscitent le plus d’intérêt pour les Français sont les solutions d’assurance à la demande. 65% d’entre eux déclarent qu’ils seraient prêts à utiliser ces solutions qui correspondent mieux à leur rythme de vie et de consommation, et ainsi faire appel à un assureur pour une durée limité, ou pour des usages ponctuels.

 

Méfiance des français vis-à-vis de l’utilisation des données numériques

 

Les Français apparaissent méfiants vis-à-vis des solutions d’assurance intégrant l’usage d’intelligences artificielles. Cependant, une majorité des Français pourrait transmettre des données personnelles sur leur santé ou leurs comportements à leur assureur, afin de bénéficier d’offres plus adaptées à leurs besoins et à leur mode de vie.

  • 39% des Français expriment des attentes concernant la protection de la vie privée et des données numériques.
  • 66% des Français déclarent que l’utilisation de l’intelligence artificielle pour prédire les risques représente un danger pour les libertés individuelles.
  • 74% des Français estiment que le partage de ces données avec les assureurs est inquiétant car il soulève des problèmes de confidentialité et de vie privée.

 

Téléchargez l’étude